L’Alimentation Vivante… tout un Univers !

Cela fait plusieurs années que j’ai découvert l’alimentation crue, germée; appelée aussi “vivante”.

J’ai tout de suite eu envie de l’intégrer dans ma vie… j’ai fait germer mes lentilles, tenté des déshydratations de fruits et légumes grâce à un déshydrateur reçu…. Mais: ça s’est arrêté là.

En même temps je m’essayais au frugivorisme: noix, fruits, légumes… “tout cru dans l’bec” comme dirait Julie, une bloggeuse entre autres personnes passionnées d’alimentation vivante: à la recherche d’une alimentation qui me nourrit (“à nouveau”? “vraiment”?….) !

Tout cela pour dire que j’ai rapidement jugé “tristoune” ce mode alimentaire dans le sens où il limite, complique fortement les partages alimentaires selon mon expérience… lorsque j’ai eu: une énergie du tonnerre, une belle peau, des saveurs extra,…grâce à cette alimentation (c’était mon impression); partager un repas, manger à l’extérieur,etc est devenu plus difficile (organisation, quoi partager, comment…), sans parler du portefeuille -donc de l’autonomie: bref ça ne me convenait pas…

Mais retourner à une alimentation “traditionnelle”, plus courante, s’apparente un peu à un retour au bagne” car c’est tellement flagrant pour moi la différence d’apport en énergie que représente ces repas: trop cuits, trop raffinés… déséquilibrés. Bref… je continue à chercher cet équilibre entre nourriture sociale et nourriture “nutritive”; plaisir du partage et besoin de produits de qualités, etc etc etc… Passionnant 😉

C’est en fait suite à un stage de 4 jours de jeûne que j’ai découvert que ça me permettait de récupérer une quantité d’énergie à laquelle je n’avais plus accès lorsque les “excès” s’accumulent…  ce qui m’a relancée dans la recherche d’une “alimentation qui ME nourrit” plutôt qu’une “alimentation qui ME rempli”… Car n’oublions pas que TOUT conseil partagé par quelqu’un correspond à SON expérience personnelle, Son corps. Et au pays des humains, nous ne sommes pas (du tout) à placer sur une ligne représentant la “norme”; au risque dans le cas contraire de faire un nombre incalculable d’erreurs il me semble.
J’ai le sentiment que c’est à chacun de découvrir personnellement, par des essais-erreurs-réussites, en augmentant ses connaissances et en se laissant guider par “ce qui me parle à l’intérieur” (vous savez quand le cœur dit OUI à l’idée de quelque chose et non pas que ça se “contracte au niveau du centre de la poitrine – “le plexus solaire” – à l’évocation de telle ou telle chose)… ¨[ A ce sujet il y a un conférencier que je trouve formidable quant à son explication de la “Permaculture humaine” : Bernard Alonso ]

Pour revenir au sujet de cet article, j’ai eu le sentiment récemment de ne plus être “nourrie” par la nourriture cuite – même végétale et “faite maison” comme je l’aime… Je me suis donc dirigée vers tous les outils, aliments, livres que j’ai accumulés ces dernières années et je me suis mise à tout faire tremper, germer, passer au blender, déshydrateur, récolter les plantes du jardin….

Et oh Joie, je me suis régalée, sentie nourrie à nouveau, c’était simple et… Naturel en fait !

Voici donc une assiette d’exemple de “repas complet”-joyeux-savoureux-artistique avec les produits du jardin (plantes sauvages et fleurs comestibles), les légumes du coin, les huiles et graines d’Europe (au plus loin… oui pour le “local” je fais de mon mieux avec mes connaissances actuelles…):

Pour un résultat qui me met en Joie, et que j’ai savouré avec grand Plaisir…!:

Une petite vidéo pour vous le présenter ?

Voici une photo:

L’assiette complète: Wahouuu ! 🙂

Tartare d’algues (dulse, wakamé, laitue de mer) à l’amande et tartine crue lin-tournesol à la dulse

Tartinade d’azukis(petits haricots rouges) germés, à l’huile de sésame et tétragone

Petite tomate “Précoce de Quimper” et houmous cru de pois chiches, sur tartine crue de lin-tournesol

Houmous de pois chiches germés (cru), aux plantes sauvages (alfalafa, fleurs de bourrache, mauve, rose trémière et verveine)

Prunes séchées et fraîche du Prunier du Jardin

Voici donc le programme de créations en pratique, dont vous recevez l’explicatifs des recettes avec photos, lors d’atelier que j’organise avec l’ASBL La Fourmilière au Jardin, de 14h à 17-18h), à Barchon (Le Fournil – photos ci-dessous- est en cours de transformation (plafond et plancher), nous continuons donc les ateliers dans la cuisine de la maison familiale (ancien corps de ferme).

Voici les photos du lieu:

Au plaisir de vous voir ou revoir ;-), et pourquoi pas, de discuter de ce sujet avec vous 😉

Oriane

Ces glucides qui menacent notre cerveau, livre écrit par le Docteur David Perlmutter, neurologue

Voici un audio de l’introduction du livre “Ces glucides qui menacent notre cerveau” du Docteur David Perlmutter: tu peux ainsi voir si ça “te parle”  si tu veux en savoir plus et/ou si le sujet t’intéresse !

Belle fin de dimanche et bon début de semaine!

Oriane